Positionnement CFDT sur le projet de loi asile et immigration

Alors que l’Assemblée Nationale examine le projet de loi portant sur l’immigration et l’asile, la CFDT alerte sur ce qu’elle perçoit comme une dérive dangereuse de la politique migratoire française. Prisonnière d’impératifs essentiellement rhétoriques et médiatiques, celle-ci est de moins en moins en prise sur le réel et de plus en plus contraire aux valeurs fondamentales de la société française.

La CFDT, consciente des enjeux économiques et sociaux, souscrit à la nécessité d’une politique de l’immigration, mais elle attend du législateur qu’il lui fixe des objectifs réalistes, dignes, et cohérents. Le projet de loi ne s’inscrit malheureusement pas dans cette perspective. Pour ne pas avoir à affronter la peur et les préjugés, il esquive le débat rationnel sur la question migratoire qui seul, pourtant, permettrait de tenir à distance l’activisme des xénophobes. Et pour donner une impression d’équilibre, il joint quelques mesures positives en faveur des réfugiés à un ensemble de dispositions qui ne font que surenchérir dans une « fermeté » désormais incantatoire et irréaliste.

Au final, la CFDT estime que le projet de loi qui est présenté aux parlementaires induit une nouvelle fragilisation du droit des étrangers, et engage le service public comme ses agents dans une politique mécanique aussi impuissante qu’incohérente.

dossiers-de-presse/positionnement-cfdt-sur-le-projet-de-loi-asile-et-immigration-srv2_598054

Ce contenu a été publié dans Actu. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.